La Fournaise aux fourneaux

20 janvier 2020

Pâte sablée pour cuisson à blanc

Voici une recette de pâte sablée qui s’étale assez bien. Je l’utilise pour ma tarte au citron par exemple qui nécessite qu’une cuisson à blanc (voir recette ici).

Elle est idéale aussi pour une tarte aux fruits.

DSC_4929

 

Ingrédients (pour une tarte de 28cm de diamètre) :

* 250g de farine

* 50 g de sucre en poudre

* 50g de sucre glace

* 150g de beurre ramolli

* 1 œuf

* 1 pincée de sel

DSC_4895

 

Préparation :

Couper le beurre en dés pour le laisser ramollir.

DSC_4897

Dans un saladier, battre l’œuf, les sucres et le sel.

DSC_4898

DSC_4899

Ajouter ensuite la farine en une seule fois. Mélanger du bout des doigts. La pâte va faire comme du sable (crumble ou des petits morceaux).

DSC_4900

DSC_4901

Ajouter enfin le beurre mou et mélanger rapidement encore à la main.

La pâte va être souple et très douce mais elle est collante.

Ajouter un petit peu de farine pour qu’une boule se forme.

DSC_4902

Faire une petite boule aplatie et l’envelopper dans du papier film.

DSC_4903

Laisser reposer au moins 1h.

 

Préchauffer le four à 180°C.

Sortir la pâte puis l’étaler sur du papier sulfurisé.

DSC_4910

La mettre dans le moule à tarte (d’un diamètre de 28cm).

DSC_4911

Piquer le fond avec une fourchette et déposer une chaine de cuisson en spirale dessus directement pour éviter que la pâte ne gonfle pendant la cuisson.

DSC_4914

Enfourner la tarte pendant 15 minutes.

Au bout de ce temps, ôter la chaine de cuisson puis cuire encore 10 minutes minimum.

DSC_4917

DSC_4918

Il faut absolument que la pâte soit dorée (y compris au centre de la tarte).

DSC_4923

Quand c’est bien doré, laisser refroidir (si besoin au frigo).

DSC_4925

DSC_4926

Quand la pâte est refroidie, la démouler et la placer dans le plat de service.

 

Il suffit alors de garnir avec la préparation pour tarte au citron ou avec une crème pâtissière et des fruits.

Déguster tel que.

 

 

imprimante-image-animee-0007  Version imprimable ici.

 

Astuces :

Quand je la pétris, je n’utilise qu’une seule main comme cela l’autre reste propre et me sert pour la farine…

Avant de l’étaler, je trace le contour du moule au crayon de papier sur le papier sulfurisé. J’étale ensuite la pâte de l’autre côté et je vois par transparence le trait tracé. Attention à bien ajouter 2 ou 3 cm à ce cercle pour la hauteur des bords du moule !

DSC_4909

Il faut l’étaler de façon assez épaisse et cela ne sera pas du tout sec ou dur une fois cuit.

Je farine légèrement plusieurs fois le rouleau car sinon cela colle.

Si certains rebords sont trop hauts, couper ceux-ci et les placer dans les trous ou tasser-les simplement.

DSC_4913

Pour faire tenir la chaine dans le fond, appuyer légèrement dessus à certains endroits pour qu’elle reste en place en spirale. Si vous n’avez pas de chaine spéciale, recouvrez le fond de la pâte crue de papier sulfurisé et de 500g de haricots secs.


19 janvier 2020

Tarte au citron de Galaad

Je n’apprécie pas vraiment les tartes au citron d’habitude mais celle-ci est vraiment délicieuse ! Et c’est un de mes élèves, Galaad (futur pâtissier ?) qui me l’a déjà faite plusieurs fois.

Merci à lui et à sa maman pour leur recette.

Celle-ci demande plusieurs heures de repos au froid donc on peut commencer la pâte la veille ou faire la recette complète la veille.

 DSC_4936

 

Ingrédients (pour une tarte de 28cm de diamètre) :

La pâte sablée

* 250g de farine

* 50 g de sucre en poudre

* 50g de sucre glace

* 150g de beurre ramolli

* 1 œuf

* 1 pincée de sel

Voir la recette détaillée ici.

 

La garniture

* 3 œufs

* 150g de sucre en poudre

* 75g de beurre mou

* 15cl de jus de citron jaune (3 ou 4 citrons dont 1 non traité)

* 1 cuillère à soupe rase de Maïzena

DSC_4896

 

Préparation :

La pâte

Couper le beurre en dés pour le laisser ramollir.

Dans un saladier, battre l’œuf, les sucres et le sel.

DSC_4898

Ajouter ensuite la farine en une seule fois. Mélanger du bout des doigts. La pâte va faire comme du sable (crumble ou des petits morceaux).

DSC_4901

Ajouter enfin le beurre mou et mélanger rapidement encore à la main.

La pâte va être souple et très douce mais elle est collante.

Ajouter un petit peu de farine pour qu’une boule se forme.

DSC_4902

Faire une petite boule aplatie et l’envelopper dans du papier film.

Laisser reposer au moins 1h.

 

Préchauffer le four à 180°C.

Sortir la pâte puis l’étaler sur du papier sulfurisé.

La mettre dans le moule à tarte (d’un diamètre de 28cm).

Piquer le fond avec une fourchette et déposer une chaine de cuisson en spirale dessus directement pour éviter que la pâte ne gonfle pendant la cuisson.

DSC_4914

Enfourner la tarte pendant 15 minutes.

Au bout de ce temps, ôter la chaine de cuisson puis cuire encore 10 minutes minimum.

Il faut absolument que la pâte soit dorée (y compris au centre de la tarte).

Quand c’est bien doré, laisser refroidir (si besoin au frigo).

DSC_4925

Quand la pâte est refroidie, la démouler et la placer dans le plat de service.

 

 

La garniture

Couper le beurre en dés pour le laisser ramollir.

DSC_4905

Laver le citron non traité et prélever le zeste. Réserver ces zestes.

DSC_4916

Presser les citrons.

DSC_4915

Dans une casserole, porter à ébullition le jus et les zestes.

DSC_4921

Pendant ce temps, dans un saladier mettre les œufs, le sucre et la Maïzena.

DSC_4919

Fouetter pour bien mélanger.

DSC_4920

Ajouter progressivement et sans cesser de fouetter le jus de citron bouillant.

DSC_4922

Remettre le tout sur le feu à feu doux pour que cette préparation épaississe.

Ne pas cesser de mélanger à la spatule jusque ce que la sauce au citron soit bien épaisse. C’est un peu long.

DSC_4924

Laisser tiédir un peu avant d’ajouter le beurre ramolli.

DSC_4927

Bine fouetter le beurre avec la sauce au citron.

DSC_4928

Laisser refroidir de nouveau.

 

Quand tout est tiède, verser cette préparation au citron dans le fond de tarte précuit.

DSC_4930

Laisser ensuite à nouveau bien refroidir quelques heures (au frigo si besoin).

DSC_4934

En refroidissant, la sauce au citron épaissit un peu.

Déguster tel que.

 DSC_4935

imprimante-image-animee-0007   Version imprimable ici.

 

Astuces :

La pâte

Quand je la pétris, je n’utilise qu’une seule main comme cela l’autre reste propre et me sert pour la farine…

Avant de l’étaler, je trace le contour du moule au crayon de papier sur le papier sulfurisé. J’étale ensuite la pâte de l’autre côté et je vois par transparence le trait tracé. Attention à bien ajouter 2 ou 3 cm à ce cercle pour la hauteur des bords du moule !

Il faut l’étaler de façon assez épaisse et cela ne sera pas du tout sec ou dur une fois cuit.

Je farine légèrement plusieurs fois le rouleau car sinon cela colle.

Si certains rebords sont trop hauts, couper ceux-ci et les placer dans les trous ou tasser-les simplement.

Pour faire tenir la chaine dans le fond, appuyer légèrement dessus à certains endroits pour qu’elle reste en place en spirale. Si vous n’avez pas de chaine spéciale, recouvrez le fond de la pâte crue de papier sulfurisé et de 500g de haricots secs.

A tester avec du jus de citron vert-gingembre, des oranges ou du pamplemousse !

14 janvier 2020

Vin blanc chaud de Gaëlle

Je trouve que ce vin chaud est un des meilleurs du Bugey et d’Alsace !

C’est simple mais efficace !!

 DSC_4857

 

Ingrédients (une 20aine de verre) :

* 2 litres de vin blanc (type Sauvignon)

* 400g de sucre en poudre

* 1 citron

* 1 orange douce

* 1/4 de cuillère à café de cannelle en poudre

DSC_4848

 

Préparation :

Faire chauffer le vin blanc dans une grande casserole.

Laver le citron et l’orange.

Les couper en 8 morceaux (en quartier).

DSC_4849

Ajouter les fruits, le sucre et la cannelle.

DSC_4855

Porter à ébullition. C’est un peu long.

DSC_4856

Gouter et rectifier en sucre s’il n’y en pas assez…

 Laisser chauffer à frémissement ensuite et déguster.

 Au fur et à mesure ajouter des fruits et du sucre si besoin…

 

imprimante-image-animee-0007   Version imprimable ici.

 

Astuces :

On peut ajouter d’autres épices si on aime : badiane, muscade, épices à vin chaud…

On peut remplacer une partie du sucre par du miel.

Le vin peut-être du vin d’Alsace type Edelzwicker.

05 janvier 2020

Sorbet pomme et fine du Bugey (ou marc du Bugey)

Petit sorbet pour accompagner un repas bugiste.

C’est facile avec ce sorbet très simple et rafraichissant.

Ce sorbet est aussi idéal pour faire un trou Bugiste avec de la fine du Bugey.

 DSC_4812

 

Ingrédients (pour 35cl soit 5 ou 6 petites boules) :

* jus de pomme de qualité (15cL)

* 80g de sucre en poudre

* 10cl d'eau

* 6 à 8cl de marc du Bugey ou Fine du Bugey (+ pour le trou bugiste)

 DSC_4656

 

Préparation :

Faire chauffer l'eau et le sucre dans une casserole. Porter à ébullition et laisser bouillir 2 minutes.

DSC_4657

Quand cela bout, arrêter le feu et laisser refroidir.

Quand le sirop a un peu refroidit, mettre le jus et la fine dedans.

DSC_4663

Laisser ensuite dans le frigo toute une nuit.

Le lendemain, verser dans la sorbetière.

DSC_4739

Laisser turbiner un cycle de 20 à 30 minutes.

Placer au congélateur quelques heures afin de durcir le sorbet.

DSC_4741

Attention, il restera toujours tendre vu la quantité d’alcool dedans.

Décorer avec les tranchettes de pomme ou avec une cuillère à soupe de fine du Bugey.

 

imprimante-image-animee-0007  Version imprimable ici.

 

Astuces :

On peut avoir un rendu plus type granité en ne turbinant pas mais en mettant simplement au congélateur pendant 4h et en grattant à la fourchette toutes les demi-heures. Vous obtiendrez ainsi des paillettes.

Il y a déjà beaucoup d’alcool dans le sorbet donc pas besoin d’en rajouter en plus !!

03 janvier 2020

Sorbet rhum-orange

Petit sorbet orangé pour accompagner un repas antillais.

C’est facile avec ce sorbet très simple et rafraichissant.

Ce sorbet est aussi idéal pour faire un trou créole avec du rhum vieux.

 DSC_4728

 

Ingrédients (pour 40cl soit 6 ou 7 petites boules) :

* 2 oranges à jus (15cL)

* 100g de sucre roux

* 10cl d'eau

* 6 à 8cl de rhum blanc (+ du rhum vieux pour le trou antillais)

 DSC_4616

 

Préparation :

Faire chauffer l'eau et le sucre dans une casserole. Porter à ébullition et laisser bouillir 2 minutes.

DSC_4617

Quand cela bout, arrêter le feu et laisser refroidir.

DSC_4620

Facultatif : zester 1 orange et réserver-les pour la déco.

Presser les oranges pour obtenir le jus.

DSC_4619

Quand le sirop a un peu refroidi, mettre le jus et le rhum dedans.

DSC_4621

DSC_4626

Laisser ensuite dans le frigo toute une nuit.

DSC_4627

Le lendemain, verser dans la sorbetière.

Laisser turbiner un cycle de 20 à 30 minutes.

DSC_4660

Placer au congélateur quelques heures afin de durcir le sorbet.

DSC_4661

Attention, il restera toujours tendre vu la quantité d’alcool dedans.

Décorer avec les zestes d’orange réservés ou avec une cuillère à soupe de rhum vieux.

 

imprimante-image-animee-0007  Version imprimable ici.

 

Astuces :

Je ne filtre pas mais pour avoir un sorbet lisse on peut filtrer avant de turbiner.

Si vous aimez le goût de l’orange, vous pouvez doubler la dose d’orange.

On peut avoir un rendu plus type granité en ne turbinant pas mais en mettant simplement au congélateur pendant 4h et en grattant à la fourchette toutes les demi-heures. Vous obtiendrez ainsi des paillettes.

C’est fort en alcool donc ce n’est pas obligatoire de rajouter du rhum vieux pour le trou antillais !


Gros gâteau coco antillais (ou goyave)

A faire la veille

 DSC_4707

Un p’tit séjour en Guadeloupe et hop ma sœur veut remanger ce bon gâteau gouté là-bas.

Voici donc une recette inspirée de Tatie Maryse avec de la confiture de coco maison (voir ici, puisque ce n’est pas très facile d’en trouver dans mon Bugey) !

DSC_4709

 

Ingrédients (moule carré 20x20) :

* 750g de farine

* 200g de sucre de canne

* 200g de beurre (+ pour le moule)

* 250g de confiture coco (ou confiture goyave ou autre confiture exotique)

* 10cl d’eau

* 1 sachet de levure chimique

* 1 gousse de vanille

* citron vert (non traité)

* 1 pincée de muscade

* 1/2 cuillère à café de cannelle

* 2cl de lait

* 1 œuf

DSC_4622

 

 

Préparation :

Couper le beurre en dé et le laisser ramollir à température ambiante.

DSC_4625

Préchauffer le four à 180°C (th 6).

Dans une casserole, faire fondre le sucre et l’eau.

Porter à ébullition pendant 2 minutes et réserver hors du feu.

DSC_4624

Séparer le blanc du jaune d’œuf.

 

Mélanger à la main la farine, la levure et le beurre pommade pour avoir une texture sableuse.

DSC_4628

DSC_4630

Couper la vanille en 2 et récupérer les graines.

Laver et sécher le citron vert. Râper-en la moitié avec la râpe à fromage.

Râper la muscade.

Ajouter les graines de vanille, les zestes de citron, la muscade et la cannelle.

DSC_4631

Mélanger de nouveau.

DSC_4632

Ajouter ensuite le sirop de sucre refroidi.

DSC_4634

Mélanger encore avec la main jusqu’à obtenir une boule. Mais si la pâte est trop sèche et en morceaux et que vous n’arrivez pas à former une boule alors ajouter le blanc d’œuf (en partie ou en totalité).

DSC_4635

Beurrer le moule (ou y mettre une feuille de papier sulfurisé).

Couper la boule en 2.

Sur une feuille de papier sulfurisé, dessiner la forme de votre boule.

Etaler grossièrement la 1/2 pâte sur cette forme avec 1 cm d’épaisseur.

DSC_4636

Mettre cette moitié de pâte étalée dans le moule. Attention c’est fragile !

Bien caler la pâte dans les coins du moule avec les doigts.

DSC_4637

Recouvrir d’une bonne couche de confiture (laisser 2cm vide sur les bords).

DSC_4638

Recommencer d’étaler l’autre moitié sur la pâte feuilleté en utilisant toujours le dessin du moule.

Poser le reste de la pâte par-dessus. Attention, c’est toujours fragile.

Faire adhérer les 2 pâtes.

DSC_4640

Délayer le jaune d’œuf avec le lait.

Badigeonner le dessus de la pâte avec cette dorure à l’œuf.

DSC_4643

Faire des stries avec les dents d’une fourchette pour décorer.

DSC_4644

Ne pas percer la pâte ou faire de cheminées…

Enfourner pour 35-40 minutes.

DSC_4647

Vérifier la cuisson en plantant un couteau dedans : si la pointe ressort "sèche", c'est cuit.

DSC_4649

Laisser refroidir dans le moule.

Quand le gâteau est refroidi, le démouler délicatement. Le conserver à température ambiante sous un torchon (ou dans le four froid) et le déguster le lendemain.

Se conserve très bien plusieurs jours ainsi.

imprimante-image-animee-0007 Version imprimable ici.

 

Astuces :

Le servir en petits carrés accompagné de glace car il tient au corps !

J’ai fait une version goyave car ma maman n’aime pas trop la noix de coco. Et c’est aussi très bon. Je testerai avec de la confiture de citron vert ou de gingembre !!!

DSC_4639

DSC_4641

DSC_4642

DSC_4645

DSC_4650

DSC_4705

Gâteau encore meilleur s’il est préparé la veille !

29 décembre 2019

Confiture de noix de coco

Ma sœur rentre de Guadeloupe et elle veut que je prépare un « gâteau coco » comme là-bas… Voir la recette ici.

Mais dans mon Bugey, il n’y a l’ingrédient principal de ce gâteau : la confiture coco !

Donc il faut la faire maison… Voici ma recette inspirée de celle de Tatie Maryse…

Recette à faire la veille si on veut l’utiliser dans une autre recette comme moi.

DSC_4604

 

Ingrédients (pour 2 pots ou environ 500g):

* 1 noix de coco entière « sèche » soit 280g de chair prête à être utilisée

* 210g de sucre de canne

* 60cl d’eau

* 1 gousse d vanille (de la Réunion)

* le zeste d’un demi-citron vert (non traité)

* 1 petit bâton de cannelle (environ 4g ou 1/2 cuillère à café)

* 1/2 cuillère à café de muscade râpée

* 4 ou 5 gouttes d’arôme d'amande amère

 DSC_4575

 

Préparation :

Casser la coco avec un marteau ou une hachette. Pas besoin de l’eau pour cette recette.

DSC_4576

DSC_4578

Enlever la chair blanche.

DSC_4579

Peler les morceaux en ôtant la peau marron.

DSC_4580

Peser la coco pour adapter les proportions si nécessaire.

Mixer finement la chair (ou la râper si on peut).

DSC_4582

Dans une casserole, mettre cette coco hachée.

DSC_4583

Verser dedans le sucre de canne.

Laver le citron vert et faire un beau zeste (que la moitié du citron).

DSC_4585

Le mettre dans la casserole.

Y ajouter la gousse de vanille fendue en 2, le bâton de cannelle et les 4 gouttes d’amande amère.

DSC_4587

DSC_4588

Râper de la noix de muscade dedans.

DSC_4586

DSC_4589

Mélanger et laisser ainsi au moins 2 heures à température ambiante.

DSC_4597

Au bout de 2 heures, ôter la gousse pour récupérer les graines et tout remettre dedans.

DSC_4598

DSC_4599

Faire cuire à sec 3 minutes à feu vif et mélanger bien. La coco change de couleur.

DSC_4600

Ensuite, verser l’eau et porter à ébullition.

DSC_4601

DSC_4602

Puis, baisser le feu à feu doux et couvrir.

Laisser confire au moins 1h30/2h en brassant régulièrement.

DSC_4603

La confiture va épaissir et foncer un peu.

C’est cuit quand la confiture est assez épaisse.

Oter le bâton, la gousse et le zeste.

DSC_4605

Laisser refroidir puis conserver au frigo jusqu’à utilisation.

 

Si vous n’utilisez pas rapidement cette confiture, la mettre bouillante dans des pots lavés et séchés.

Visser et renverser le pot.

Laisser ainsi toute la nuit.

Le lendemain, remettre à l'endroit et étiqueter. Noter dessus la composition et la date.

Stocker au frais et à l'abri de la lumière. Miam !

 

 imprimante-image-animee-0007 Version imprimable ici.

 

Astuces :

Pour choisir sa noix de coco, il faut qu’elle soit lourde, non fissurée et avec du liquide dedans quand on la secoue.

La coco sèche, c’est celle que l’on trouve sur nos étalages de métropole.

On peut utiliser l’eau de coco « sèche » uniquement si elle sent bon, sinon, la jeter !

On pourrait être tenté de réaliser cette recette avec de la noix de coco en poudre mais dans ce cas il faudrait la réhydrater sinon on ne pourrait pas réussir cette confiture !

 

28 décembre 2019

Soupe en croute au foie gras façon Bocuse

Voici une soupe qui n’a rien de commun avec notre bonne vieille soupe d’hiver !

Evidemment ma version est simplifiée, ce n'est pas celle initiale du célèbre chef lyonnais Bocuse !!

Moi, cette recette fait partie de ma « Ronde de foie gras » pour Noël !

 DSC_4555

 

Ingrédients (pour 6/8 personnes) :

* 400g de pâte feuilletée

* 150g à 180g de foie gras mi-cuit

* 50g de farine

* 20g de beurre

* 1 jaune d’œuf

* 2 carottes (environ 250g)

* 2 échalotes (environ 80g)

* 1/4 de potimarron (environ 100g)

* 15 à 20 châtaignes cuites

* 1 tablette de bouillon de volaille

* 1 cuillère à soupe de fond de veau en poudre

* 1L d’eau

* sel et poivre

* 1 noisette de beurre

DSC_4436

 

Préparation :

Dans une casserole, faire bouillir l’eau avec le bouillon et le fond de veau.

DSC_4482

Réserver et laisser refroidir un peu.

DSC_4484

Faire fondre le beurre dans une casserole et mettre ces légumes au fur et à mesure à étuver sans colorer à feu doux pendant environ 30 minutes.

Préparer les légumes :

- Eplucher, dégermer et couper les échalotes en très petits dés (pour faire comme une brunoise)

DSC_4437

- Peler, laver et couper les carottes en très petits dés

DSC_4438

- Peler, laver et couper le morceau de potimarron en très petits dés.

DSC_4440

Saler et poivrer.

DSC_4439

DSC_4441

DSC_4442

Cette étape peut se faire la veille et ensuite conserver la brunoise cuite au frigo.

 

Dans des soupières individuelles (transparentes si possible et allant au four), répartir la brunoise étuvée (environ 2 cuillères à soupe par récipient).

DSC_4495

Ajouter 3 châtaignes par soupière.

DSC_4496

Remplir au 2/3 avec le bouillon et laisser refroidir.

DSC_4497

 Couper le foie en cubes de 1cm de côté.

DSC_4498

Répartir équitablement dans les soupières refroidies.

DSC_4499

DSC_4500

Etaler la pâte feuilletée sur un plan de travail fariné (la garder au frigo jusqu’au moment de l’utiliser).

DSC_4501

Découper dedans autant de disques que de récipient d’un diamètre plus grand que celui des soupières (environ 2 cm de plus).

DSC_4504

 Dans un bol, battre le jaune d’œuf avec 2 cuillères à soupe d’eau.

DSC_4502

Au fur et à mesure, badigeonner le tour des soupières (attention à ne pas faire trop dégouliner le long du récipient donc égoutter un peu le pinceau avant).

DSC_4514

Poser dessus délicatement le disque de pâte.

DSC_4511

Appuyer sur les bords avec les doigts pour le faire adhérer.

DSC_4513

Répéter l’opération autant de fois que nécessaire.

DSC_4516

Poser les soupières prêtes sur une tôle en les espaçant bien (pour que le feuilletage ne colle pas les uns aux autres).

DSC_4515

Badigeonner ensuite ces couvercles avec l’œuf-eau.

DSC_4517

 Mettre obligatoirement au moins 1h au frigo.

 

Préchauffer le four à 210°C.

Enfourner à four bien chaud pendant 20 minutes.

DSC_4553

 

Servir très chaud.

On peut ajouter à sa convenance l’huile de truffe une fois le feuilletage cassé ! 

DSC_4554

 

imprimante-image-animee-0007   Version imprimable ici.

 

Astuces :

Normalement on met 200g de champignon de Paris, 1 oignon et du céleri mais mon papa ne peut pas en manger donc j’ai remplacé par du potimarron, j’ai doublé la quantité d’échalote et j’ai ajouté des châtaignes.

J’ai utilisé un bout de beurre salé pour faire cuire mes légumes.

Les légumes restent un peu croquant, si on n’aime pas alors on peut faire cuire plus longtemps.

Si vous n’êtes pas sûr que vos soupières supportent la chaleur du four, faire un test avant avec de l’eau dedans à 210C° pendant 10 minutes (lors de la cuisson d’une autre recette par exemple).

 

Voici mes autres recettes au foie gras :

* crème brulée, voir ici

* glace, voir ici

* croissant feuilleté, voir ici

Sorbet à la Vodka

Petit sorbet granité pour accompagner du saumon fumé.

C’est facile avec ce sorbet très simple et rafraichissant.

Ce sorbet est aussi idéal pour faire un trou Russe avec de la Vodka.

 DSC_4469

 

 Ingrédients (pour 35cl soit 5 ou 6 petites boules) :

* 3 citrons verts (10cL)

* 100g de sucre en poudre

* 10cl d'eau

* 6 à 8cl de Vodka (+ pour le trou Russe)

 DSC_4389

 

 Préparation :

Faire chauffer l'eau et le sucre dans une casserole. Porter à ébullition et laisser bouillir 2 minutes.

DSC_4390

Quand cela bout, arrêter le feu et laisser refroidir.

DSC_4391

Zester un des citrons verts et réserver-les pour la déco.

Presser les citrons verts pour obtenir le jus.

DSC_4392

Quand le sirop a un peu refroidit, mettre le jus et la Vodka dedans.

DSC_4393

DSC_4394

Laisser ensuite dans le frigo toute une nuit.

Le lendemain, verser dans la sorbetière.

DSC_4395

Laisser turbiner un cycle de 20 à 30 minutes.

DSC_4396

Placer au congélateur quelques heures afin de durcir le sorbet.

DSC_4487

Attention, il restera toujours tendre vu la quantité d’alcool dedans.

Décorer avec les zestes de citron réservés ou avec une cuillère à soupe de Vodka.

 

imprimante-image-animee-0007   Version imprimable ici.

 

Astuces :

Je ne filtre pas mais pour avoir un sorbet lisse on peut filtrer avant de turbiner.

Si vous aimez le goût intense du citron, vous pouvez doubler la dose de citron et diminuer d’autant la quantité d’eau.

On peut avoir un rendu plus type granité en ne turbinant pas mais en mettant simplement au congélateur pendant 4h et en grattant à la fourchette toutes les demi-heures. Vous obtiendrez ainsi des paillettes.

Sablés à façonner

Recette de base identique à celle de mes affreux doigts de sorcière pour Halloween (voir ici).

Ici version avec des formes variées mais avec un sablé toujours aussi fin.

 DSC_4519

 

Ingrédients (pour environ 40 à 45 biscuits) :

* 370g de farine

* 120g de sucre glace

* 220g de beurre pommade

* 1 gros œuf (ou 1 entier et 1/2 d’un autre)

* 1/2 paquet de levure chimique

* 1 cuillère à soupe de rhum

* 1/2 cuillère à café de vanille en poudre

* 1 pincée de sel

* confiture ou chocolat fondu

* des décorations (boules dorées, paillettes, or…)

 

Préparation :

Préparation qu’on peut faire avec le fouet plat du robot ou à la main.

Dans un petit saladier mélanger la farine, la levure et le sel.

DSC_3680

Fouetter le beurre pommade avec le sucre, l’œuf, la vanille et le rhum (au robot ou au fouet à main).

DSC_3681

DSC_3683

Ajouter alors le mélange de farine dans cette préparation.

DSC_3684

Pétrir jusqu’à l’obtention d’une boule homogène (attention à ne pas pétrir trop longtemps).

Il faut ajouter alors de la farine pour éviter de « coller ».

Pour l’utilisation du robot, mettre le crochet à la place du fouet plat lors de cette étape.

DSC_3685

Quand la boule est prête, faire un grand boudin de diamètre environ 5 cm (la longueur du doigt fini avant cuisson) sur 30 cm de long environ.

DSC_3686

Enrouler dans du papier film et mettre au frigo au moins 1 heure.

DSC_3687

 

Préchauffer le four à 160°C.

Sortir le boudin de pâte du papier film et marquer les traces avec le dos d’un couteau  pour faire 30/32 parts.

DSC_3710

 

Préchauffer le four à 160°C.

Sortir le boudin de pâte du papier film et marquer les traces avec le dos d’un couteau pour faire 40 parts.

Couper 1/3 et réserver le reste au frigo pour que cela reste ferme.

Couper une tranche et façonner rapidement un boudin de 1cm de diamètre.

DSC_4415

Façonner les formes souhaitées : bâton, vague, cœur, rond, angle…

DSC_4417

Coller les bouts ensemble (rond, cœur) avec du blanc d’œuf (celui qui reste dans les coquilles de la recette).

DSC_4486

Poser les formes finies sur une tôle de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

Attention cela gonfle beaucoup lors de la cuisson donc ne pas trop les serrer sur la tôle.

Enfourner et cuire entre 20 et 25 minutes.

C’est cuit quand c’est légèrement doré dessous et sur le côté. Sinon cela devient vite sec !

DSC_4493

DSC_4494

Quand c’est cuit, les laisser refroidir sur une grille.

DSC_4421

imprimante-image-animee-0007   Version imprimable ici

 

Astuces :

Sortir le beurre à l'avance pour qu'il soit suffisamment tendre pour bien se mélanger.

On peut changer de parfum et mettre de l’amande amère à la place de la vanille-rhum.

Quand ils sont froids, on peut décorer avec du sucre glace, du chocolat en poudre, du glaçage ou sans rien !

On peut proposer aux convives un assortiment tel que chocolat fondu, confiture (assez liquide) et décos comestibles pour que chacun mange ses biscuits comme il le souhaite.

On peut les conserver dans une boite métallique mais dans ce cas, ne pas mettre de la confiture.