Recette n°4 bis de Georges, Le Maitre ès Grenouilles

 

C’était un plat très courant il y a encore quelques années dans mon Bugey mais la disparition petits à petit des vignes l’a raréfié.

C’est pourtant très convivial de le servir avec un bon gratin dauphinois ou des patates cuites avec !

Le sabodet est une "saucisse" avec de bas morceaux de porc (tête...).

 

 "Moi, je le fais uniquement avec du vin rouge".

DSC_3667

 

Ingrédients (pour 6/8 personnes) :

* 2 sabodets

* 1 petit fagot de sarment de vigne sec (pas/peu traité si possible)

* 5 branches de thym

* 5 feuilles de laurier

* 1,5L de vin rouge

* 1 grosse gousse d’ail

 

DSC_3608

 

Préparation :

Uci je prépare mes sabodets avec des diots (recette ici).

Il faut une grande casserole à bord haut qui a un couvercle.

Bien laver les sarments.

DSC_3610

Les couper en petits morceaux avec un sécateur pour que les sarments entrent dans la casserole.

DSC_3611

Enlever les petits tortillons, ce sera plus pratique à ranger.

DSC_3612

Alterner les morceaux de sarment pour qu’ils se croisent bien et fassent comme un « nid ».

Ajouter au fur et à mesure le thym et le laurier.

Faire ceci sur 5/8 cm.

Peler l’ail et le couper en 2.

DSC_3614

Les poser sur les sarments.

Ajouter le vin à mi-hauteur des sarments.

DSC_3613

DSC_3617

Placer les sabodets sur les sarments en entier.

DSC_3620

Attention, ils ne doivent pas toucher le vin car celui cuit à la « vapeur ».

DSC_3623

Porter à ébullition avec le couvercle pendant 5 à 10 minutes.

DSC_3624

Cuire ensuite au moins 30 minutes à petite ébullition (pour ne pas faire éclater les sabodets) avec le couvercle.

En cours de cuisson, ajouter du vin pour garder une certaine quantité de liquide.

DSC_3642

Les sabodets vont gonflés puis rétrécir et changer de couleur (violacés).

DSC_3653

Piquer un peu les sabodets s’ils cloquent trop.

DSC_3637

A mi-cuisson, tourner les sabodets pour que cela cuise uniformément.

Le sabodet est cuit quand il a dégonflé et changé de couleurs. Le mieux c’est de gouter.

DSC_3666

Servir avec un gratin dauphinois (voir ici), des pommes de terre cuites à la vapeur ou de la polenta.

DSC_3669

On peut accompagner ces sabodets avec des diots cuit aussi aux sarments en même temps (ici).

DSC_3668

 

imprimante-image-animee-0007   Version imprimable ici.

 

Astuces :

Dans le vin, on peut ajouter aussi un oignon planté de clou de girofle, du poivre du romarin (mais pas de sel).

Si la gamelle est suffisamment haute, on peut mettre sur les sarments des pommes de terre (avec leur peau) et par-dessus les sabodets. Dans ce cas, faire cuire un peu plus longtemps.

On peut remplacer le vin rouge par du vin blanc.

Faire un lit de sarment assez serré pour que les sabodets ne tombent pas dans le vin.

Attention, quand vous ouvrez la 1ère fois le couvercle, il y a une grosse bouffée de vapeur d’alcool qui s’en sort et qui peut s’enflammer. Donc ne pas ouvrir d’un coup mais laisser s’échapper un petit peu la vapeur au préalable.

On peut réutiliser le vin rouge pour faire un bourguignon ou autre…

Voici la composition d'un sabodet.

DSC_3619